Test The North Face Hayasa

hayasa

The North face nous a habitué aux vêtements light avec la collection flight séries. Cette fois ce sont leurs chaussures qui ont subies une cure d’amaigrissement avec le modèle Single Track Hayasa, une chaussure qui pourrait bien vous faire passer chez The North Face cette année.

Sur le papier la Hayasa porte le même nom que sa grande sœur la Single Track. Elles sont finalement assez différentes. Seule la forme et la semelle se ressemblent. La Hayasa est un modèle sur lequel The North Face s’est beaucoup plus engagé avec des choix plus tranchés. En effet, la marque sort de sa zone de confort en proposant une chaussure plus light et radicale.

La première chose que l’on se dit en regardant la chaussure est wouah ! En effet la cure d’amaigrissement est visible dès le premier coup d’œil : épaisseur de la semelle, crampons, pare-pierre, mesh…

Une chaussure light

Avec ses 234gr (en 42,5 EUR) la Hayasa joue dans la cour des chaussures légères, sans pour autant tomber dans le minimalisme.

Tous les détails de la chaussure ont été revus pour limiter son poids :

  • Les crampons sont présents sans pour autant  être hyper agressifs
  • La mousse utilisée pour la semelle est ultra légère et une grosse bulle d’air est présente sous le talon pour minimiser encore plus le poids.
  • Le mesh est réduit au strict minimum sur l’ensemble de la chaussure, sauf autour du talon.
  • La languette est incorporée à la chaussure (chausson) pour économiser du tissu et des coutures.
  • Le pare-pierre (si l’on peut encore appeler ça un pare-pierre) est constitué d’une simple couche de plastique souple sur-collé à l’avant du pied.

Tout est light sur cette chaussure… et pourtant, une fois aux pieds, rien à voir avec une chaussure minimaliste.

L’épreuve du terrain

Si la conception de la chaussure est light, elle se révèle pourtant très confortable une fois aux pieds.

Le chaussant est excellent et procure beaucoup de confort notamment grâce à ce chausson qui limite considérablement les plis et les coutures sur le dessus du pied. Le laçage est simple mais efficace car il permet de gérer correctement le serrage sur l’avant et le haut du pied. Enfin, le talon est bien tenu dans la chaussure, même dans les terrains en dévers.

Le maintien est correct. On aurait pu craindre le pire vu la construction et la taille du mesh qui entoure le pied, mais les ingénieurs ont inséré entre les deux couches de mesh de fines lamelles de plastique (le même que pour le pare-pierre) qui vient rigidifier les côtés de la chaussure. Bien entendu, si vous courrez pendant 5 heures dans un pierrier en dévers, le maintien sera limité ;-), mais pour une utilisation Trail classique, il est parfait.

Malgré sa finesse et le choix des matériaux lights, la semelle protège bien le pied des aspérités du sol. On est ni trop protégé, ni trop peu, on peut ressentir le terrain juste ce qu’il faut sans pour autant souffrir au moindre caillou.

Les coureurs légers et/ou les coureurs ayant une foulée avant pourront courir en ultra sans problème avec ces Hayasa, l’amorti est suffisant pour être bien pendant une vingtaine d’heures facilement. En revanche pour les coureurs ayant une attaque talon, l’amorti est limité (car la semelle est fine), ce qui vous empêchera de l’utiliser sur une trop longue distance.

Enfin, parlons d’accroche. Les crampons de la Hayasa sont lights et certains les trouvent pas assez accrocheurs. Pour notre part, les Hayasa ont toujours bien tenu le terrain que ce soit sur terrain mouillé ou terrain sec. Dans seulement deux situations les chaussures se sont révélées être de vraies patinettes : dans la neige molle (pas sur la neige dure) et sur les dalles rocheuses mouillées (sur lesquelles très peu de chaussures tiennent). Dans tous les autres cas les chaussures tiennent bien le chemin, mais il faut un petit temps d’adaptation pour bien les « sentir » et être en confiance.

Les limites de la chaussure ?

Alors bien sûr le test n’a duré que quelques jours (semaines) donc difficile de dire ce que vont devenir ces chaussures dans quelques mois. Il est à craindre que par le choix des matériaux et du light la chaussure connaisse une usure prématurée. Pour le moment rien à signaler, la gomme tient le coup et la semelle ainsi que les mesh ne se sont pas déformés.

Verdict ?

La chaussure The North Face Hayasa est le coup de coeur de 2012. C’est simple, elle regroupe à peu de choses près ce que l’on recherche dans une chaussure « performance » à savoir du light, du confort pour courir longtemps, de l’accroche, du maintien et le tout pour un tarif « raisonnable » comparé aux autres chaussures de ce type sur le marché.

La The North Face Hayasa est une chaussure nerveuse, très joueuse qui saura vous surprendre dans le bon sens du terme. Elle permet de se sentir à la fois protégé, mais aussi assez proche du terrain pour courir avec de bonnes sensations.

 

Vous pouvez acheter les chaussure The North Face Single Track sur le site de notre partenaire Lepape en bénéficiant de 15% de remise avec le code 5A15

 

 

3 Commentaires

POIDEVIN dit:

Bonjour,
Je viens rebondir sur l’article que vous venez d’écrire sur la Hayasa de North Face. En effet pas plus tard qu’hier j’ai testé cette chaussure et je ne suis pas d’accord que se soit le coup de cœur de l’année 2012 !!
J’ai fais des tests chaussures de trail pendant 2 ans pour un magasine de course à pied et je connais un peu les chaussures !!
J’ai fait ce test sur un chemin assez technique, aussi bien en montée qu’en descente avec beaucoup de cailloux et de racines comme beaucoup de parcours de trail dans notre région (Alpes Maritime).
Effectivement cette Hayasa surprend au premier abord par sa légèreté, son peu de maintient au niveau du talon, peu de protection contre les pierres et surtout une semelle très fine qui ne protège en rien contre les appuis sur les pierres. La couleur est belle, le design aussi. Une fois enfilée j’avais l’impression d’avoir aux pieds une chaussure pour courir le marathon !! Ce qui n’est pas la vocation de cette Hayasa.
Ensuite dans les montées peu d’accroche surtout dans les passages plus technique. Heureusement que le terrain était sec. Sur le plat pas de problème, sa légèreté fait qu’elle a du nerf et permet bien d’allonger sa foulée. La ou tout se gâte c’est dans les descentes, aucun maintien du pied, aucune stabilité. J’ai ressenti tous les cailloux du parcours, beaucoup de choc sur l’avant du pied (pas de protection !) Quand aux crampons ils ont très peu fait leurs travaux !!
En conclusion : c’est une chaussure très légère chaussure (la mode du minimalisme peut-être !) faite pour les trail de plaine sans grosses difficultés et surtout ne dépassant pas les 20 km et pour personne légère.
PS : Un autre personne courait avec moi et avec cette Hayasa, il l’avait en test depuis une semaine et venait d faire 40 km d’essai et il n’y avait déjà plus de crampon son la chaussure !!
Je vous souhaite une bonne journée.
Cordialement
Jean Pierre POIDEVIN

Bonnal dit:

Bonjour,
Jaimerais connaitre vos impréssion pour une chaussure, ideal pour 30 km, qui serait durable sans la foutre en l’aire en 1 sortie ,c’est un peu mon cas et je ne sait plus quoi tester !
merci de me répondre car venant du monde vélo, je suis un véritable casseur de chaussure! mon mail : walter.bonnal18@yahoo.fr
merci a vous de pouvoir me répondre !

La rédaction Trail Mag dit:

@Bonnal > Des chaussures très résistantes il y en a quelques unes, vous pouvez regarder du côté de Lafuma entre autres…

Ne soyez pas timide, vous en pensez-quoi ? :