Francesca Canepa fait le point sur sa disqualification du Tor des Géants

FrancescaCanepa_credit Geppo Di Mauro

Voici le communiqué de presse de Francesca Canepa destiné à éclaircir sa position au sujet de la disqualification infligée par l’organisation à cause d’un passage manqué à la halte de « Les Goilles » durant le Tor des Géants 2014.

Francesca ne baisse pas les bras et avec la détermination qui la caractérise elle réitère à l’organisation du Tor des Géants sa conduite correcte. Elle le fait par le biais d’un recours présenté hier, accompagné du témoignage d’un athlète et de trois photographies prises par deux touristes spectateurs du Tor.

Sa vérité, elle l’a racontée en présence des journalistes au cours d’une conférence de presse convoquée à Courmayeur.   » Ces jours-ci, avec mon team, nous avons réussi à réunir les preuves qui attestent  mon passage régulier à la halte de « LesGoilles » de Cogne. Elle ajoute : « Maintenant je suis tranquille, je sais que je peux prouver que ma conduite était correcte à quiconque m’accusera à l’avenir »

Les preuves que Francesca Canepa cite, concernent le témoignage d’un coureur qui souhaite conserver l’anonymat dont les déclarations et l’identité ont été déposées aux actes. Il affirme :  » J’ai vu Francesca Canepa me dépasser à Cogne sur le pont de Champlong puis je l’ai dépassée sur l’autre rive du fleuve, sur la route vers Lillaz. Environ un kilomètre plus loin je me suis arrêté pour m’enlever ma veste dans la montée vers « Les Goilles » et Francesca Canepa m’a , à nouveau, dépassé et elle me devançait d’une minute au point de contrôle  »

De plus,deux touristes ont envoyé au team de la championne trois photographies qui la reprennent au moment où elle franchit à environ 500 m. le point de contrôle.

Avec cette réclamation, Francesca Canepa ne demande pas de l’argent mais elle veut que l’épisode soit élucidé et que sa crédibilité soit rétablie. « J’ai énormément investi sur cette compétition. C’est la compétition de chez moi. Je voulais tenter la triplette pour entrer dans l’histoire et je ne nie pas que j’ai éprouvé le sentiment d’être privée de cette possibilité.  » « Nous sommes confiants à propos de l’accueil de ce recours- a ajouté son entraineur Renato Jorioz – une erreur peut arriver dans n’importe quelle compétition. Nous attendons que soit reconnu le fait que Francesca a réalisé le parcours de manière intégrale ».

A ceux qui lui demandent des explications sur son choix de se retirer quelques heures avant la communication de sa disqualification, Francesca parle de stress, de problèmes émotifs, de difficultés à se concentrer et à gérer l’accusation formulée par Paolo Rossi, coureur du Canavais envers l’athlète valdotaine (qui se révèlera par la suite totalement abusive) d’avoir accepté de monter en voiture

La championne explique qu’elle a demandé à l’organisation du Tor d’apporter des éclaircissements pour éviter qu’on puisse l’accuser à l’avenir d’avoir triché, d’être une tricheuse. Elle n’a pas eu de réponse mais a reçu la communication de la procédure d’ouverture d’une enquête sur son compte. Pour Francesca, à ce point, il n’était plus possible de poursuivre une compétition si difficile ; elle n’a plus voulu poursuivre la compétition pour 180 km encore.

emilie_fra_ph Top Italia Radio FrancescaCanepa_credit Geppo Di Mauro

Ne soyez pas timide, vous en pensez-quoi ? :